browser icon
You are using an insecure version of your web browser. Please update your browser!
Using an outdated browser makes your computer unsafe. For a safer, faster, more enjoyable user experience, please update your browser today or try a newer browser.

Au pays de l’Occitanie

 

La chambre Del Païs (du pays) est située en région toulousaine et donc en occitanie.

Mais qu’est ce que l’occitanie :

L’occitanie se définit par sa langue et aussi par sa culture. Sous ce vocable l’on désigne l’ensemble des pays dont les habitants parlent l’un des dialectes de la langue d’oc.

L’espace occitan occupe approximativement le tiers sud de l’actuel territoire français. Nous en détacherons aux deux extrémités de la chaine pyrénéenne, les provinces basques et le Roussillon, terre catalane; par contre nous y adjoindrons le Val d’Aran dépendant de l’Etat espagnol et, dans les Alpes, les Hautes vallées du versant oriental relevant de la république italienne

Ses limites, qui ne correspondent à aucune frontière politique et sont basées sur les seuls critères linguistiques et culturels, ont été établies par des grammairiens, des philologues, et des universitaires français et étrangers, à partir de documents historiques et d’enquêtes menées sur le terrain

carte d'occitanie

A la chambre Del Païs le propriétaire pourra vous accueillir en occitan.

En tant qu’apiculteur il est référencé au sein de l’annuaire « label oc per l’occitan », annuaire regroupant tous les corps de métiers (différents niveaux de labellisation existent) mettant en avant la langue occitane dans leur profession.

L’annuaire est consultable ici

Enfin dans notre région vous risquez d’entendre certains mots et expressions qui peuvent ne pas faire partie de votre vocabulaire quotidien. Voici donc un échantillon de truculences verbales occitanes.

Vocabulaire de survie en pays toulousain :

– Ce soir ça va bouléguer : ce soir ça va bouger (de l’occitan bolegar : remuer, bouger)

Il est complètement cabourd, c’est un cabournas : Il est complètement fou, c’est une brute épaisse (de l’occitan cap-bord : idiot)

– Il te fait un de ces cagnas aujourd’hui : il fait une grosse chaleur (de l’occitan : canhas : grosse flemme)

– ça castagne dur parfois au stade toulousain : ça bagarre dur (de l’occitan castanha : chataigne)

– je me suis cramé la peau : je me suis brulé (de l’occitan cremar : bruler)

– Il l’a déquanillé, déquillé d’un seul coup : il l’a fait tomber d’un seul coup (de l’occitan descanilhar, desquilhar : faire tomber)

– ça pègue : ça colle (de l’occitan pegar : coller, engluer)

– arrête tu m’escanes : arrête tu m’étouffes (de l’occitan escanar : etouffer, étrangler)

– celui-ci c’est le pitiou (en parlant d’un enfant par exemple): celui-ci c’est le petit, le dernier (de l’occitan pichon : petit)

– j’y vais tranquilou : j’y vais tranquillement (suffixe diminutif occitan « on » prononcé « ou » )

Pour finir quelques expressions occitanes :

a bisto dé nàs : à vue de nez, a peu prés

boudu ! excl. expression de surprise ou d’agacement. Boudu qu’il fait chaud aujourd’hui. De l’occitan bon Diu, bon Dieu.

boudu con ! idem qu’au dessus mais typiquement toulousaine

macarèl exclamation de surprise occitane (eh ben macarel il en a une de belle voiture, celui là !!!)

qu’es aquo ? Qu’est-ce-que c’est ?